image de la couverture du livre, Blooming People, apprendre à gérer ses finances grâce aux principes de la permaculture

Plus qu’un livre, Blooming People c’est un guide pour apprendre à gérer ses finances de manière simple, grâce aux principes de la permaculture. Katell Bosser revisite le système économique, très linéaire et le combine avec celui de la permaculture, qui permet la régénération des ressources par l’activité. Blooming people, c’est appréhender l’économie sous un autre angle, de façon plus simple et légère grâce à son talent naturel.

À travers le parcours de 4 personnages, dont un inspiré par le parcours de Béa Johnson, Kattel Bosser utilise des métaphores végétales pour parler d’argent de façon très intuitive et expliquer des thématiques financières, très sérieuses. On y découvre l’abondance imagée et expliquée à travers 7 paysages, qui vont du désert, on l’on dépense plus qu’on ne gagne, à l’écosystème.

Basée à Lausanne, Kattel Bosser a plusieurs casquettes : entrepreneur, maman, auteur et aussi fondatrice de l’association suisse des Mampreneurs. Aujourd’hui, avec Blooming Companies, elle accompagne des entrepreneurs en lancement ou en phase de croissance. Elle a mis au point une méthodologie, pour accompagner des porteurs de projet dans leur parcours, que ce soit de l’aide à la création au développement d’entreprise.

Découvrir son talent naturel

Découvrir son talent naturel, nous aide à mieux nous connaître pour mieux orienter nos vies et à identifier “nos vieilles habitudes” qui nous empêchent d’avancer. En somme, mettre en avant ce qu’on sait (vraiment) bien faire et dans lequel il sera plus facile de s’épanouir personnellement et financièrement.

Pour mieux nous guider et nous aider dans ce cheminement, Kattel Bosser utilise des insectes comme métaphore pour imager les 4 profils principaux : le papillon, l’abeille, la fourmi et l’araignée. Chaque profil est différent avec des caractéristiques qui lui sont propres. Nous avons tous un talent naturel, quel que soit notre profil.
J’ai passé le test et je suis un…papillon🦋

Voici un extrait du profil papillon tel qu’il est décrit par Kattel Bosser :

Le Papillon – La boîte à idées.
Les papillons sont excellents dans le démarrage des projets. Leurs forces sont concentrées sur leur créativité…”

On dit de moi que j’ai un parcours “atypique”, ce qui veut tout et rien dire à la fois. Mais il peut effrayer de part la diversité de mes expériences. J’ai commencé dans la petite enfance, en passant par le milieu associatif, mais aussi par la banque privée, le consulting et le domaine public. Ceux qui ne savent pas valoriser leurs expériences, peuvent penser que je ne tiens pas en place. En réalité, je suis quelqu’un de passionné et j’ai tout simplement une soif d’apprentissage constant. J’ai besoin d’évoluer dans un univers dynamique et créatif. Et c’est ce que le test de Kattel Bosser a confirmé.

Apprendre à gérer ses finances et partir à la découverte de l’abondance

Ce guide m’a non seulement permis de re découvrir mon talent naturel, mais aussi à comprendre quelles sont mes qualités et comment améliorer les points ou je suis moins à l’aise et qui me demandent plus d’énergie. La gestion de l’argent n’a jamais été mon point fort, plutôt dépensière et adepte du “on ne vit qu’une fois”, j’ai toujours été très déconnectée de l’argent, c’était quelque chose de très abstrait pour moi.

C’est après avoir lu Blooming People, que j’ai réellement compris pourquoi mon projet de start-up n’a pas décollé. Je n’avais pas une situation financière personnelle suffisamment stable et je n’avais aucune idée de comment gérer toute la partie financière et administrative d’une start-up. Les démarches administratives ne sont pas mon fort et me demandent aussi beaucoup d’énergie. C’est quelque chose sur lequel j’ai travaillé et que j’ai beaucoup amélioré depuis.

Je pars du principe qu’on peut toujours s’améliorer. Apprendre de ses erreurs mais aussi de ses réussites et à valoriser ses points forts, j’ai une fâcheuse tendance à ne regarder que les points qui sont à améliorer dans ma vie et à négliger mes points forts, je dois apprendre à les renforcer pour gagner en confiance et en productivité.
Je dois aussi me faire plus confiance, apprendre à lâcher prise et accepter que tout ne sera pas parfait du premier coup…mais ça, c’est une autre histoire;)

Ce que j’en ai pensé

Blooming People, manuel d’abondance à l’usage des jardiniers de la Vie”, c’est un guide sur l’écologie personnelle pour se rapprocher de qui on est et adapter son projet à sa personnalité. C’est un livre rafraichissant qui a changé ma façon d’appréhender mes finances et m’a aidée à mieux comprendre les relations que nous pouvons avoir avec les autres. Que ce soit entre collègues ou pour faire avancer un projet. Ainsi que l’importance de mieux comprendre le profil des gens qui nous entoure, que ce soit pour mettre en avant les valeurs et les points forts de chacun pour avancer dans un projet ou de créer une meilleure synergie de travail au sein d’une équipe.

Cet ouvrage a une particularité qui peut surprendre et que j’ai adoré, il est entièrement écrit au féminin. Un exercice de style étonnant qui invite à la lecture autant les hommes que les femmes.

C’est un livre que je recommande vivement !

Merci à Emilie P. pour cette belle découverte et un grand merci à Kattel Bosser pour ce bel ouvrage que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire et à partager.

Tu peux retrouver plus d’infos sur le blog de Kattel Bosser:  Blooming Companies, tu y trouveras notamment le fameux test gratuit afin de découvrir ton talent personnel et tu peux aussi télécharger les deux premiers chapitres du livre.

Et toi, ça te dit de découvrir ton talent personnel ? Passe le test en ligne et revient me dire si tu es plutôt papillon, abeille, fourmi ou araignée, je suis très curieuse d’en savoir un peu plus sur toi

En attendant, je te dis à bientôt pour une vie plus simple au naturel !
Mayra

Partager sur Pinterest

Blooming People, apprendre à gérer ses finances grâce aux principes de la permaculture pour pinterest
COMMENTAIRES
  • 27 août 2019

    Coucou,
    Très intéressant, merci pour cette découverte. J’aime bien l’idée de ce lien entre la permaculture et la finance 🙂
    Je suis papillon!
    Bisous
    virginie

    reply
Poster un commentaire

*